Le projet pédagogique de l'école maternelle sera publier prochainnement sur ce blog !
Aujourd'hui tout le monde, parents et personnels pédagogiques au complet s'entendent sur le fait qu'une grande réforme est indispensable pour repenser l'école en profondeur.
Nous sommes tous favorables à une modification des rythmes scolaires !
Nous sommes en outre contre l'idée de passer cette réforme : 
- sans concertation préalable avec l'ensemble des personnes concernées (enseingants, personnels encadrants, animateurs ET parents)
- dans l'urgence et avec un calendrier irréaliste (rentrée 2013)
- sans repenser en profondeur la mise à disposition des moyens et du personnel nécessaire pour mener à bien ce projet ambitieux 
 
Le texte de loi nationale : 
 
 
Notre lecture du décret
 
Le contexte actuel de la reforme 
En France : 
• La journée scolaire la plus longue d'Europe
• Une année scolaire la plus longue en heures (86h/an) et la plus courte en semaine (36 semaines)
= Beaucoup d'heures sur un nombre très concentré de jours.

Aujourd'hui, personne ne remet en cause les besoins d'une grande réforme.
Les enseignants ne remettent pas en question la semaine des 4,5 jours, mais attendaient une reforme plus audacieuse, plus forte.

Quelques mots sur le décret :
Les grands axes :
• Passer de 4 jours à 4,5 jours avec le mercredi matin en plus
• La journée de temps d'école obligatoire est maintenue jusqu'à 16h30
• Allègement de la journée de classe de 45 min (en moyenne), à laquelle sera ajoutée 1 heure obligatoire pour des "activités sportives, culturelles, artistiques qui contribueront à développer la curiosité intellectuelle et renforcer le désir d'apprendre et d'être à l'école" de nos enfants.
Ce qui se traduit dans le projet par des temps APC (Activité pédagogiques complémentaire = un mix entre soutien scolaire et sport, culture, créativité...) ou TAP (Temps d'activité Périscolaire ou ... centre de loisirs !)

Plusieurs exemples de changement de rythmes hebdomadaires sont proposés dans le dossier PDF sur la réforme (p.11 & 12).

La proposition de la ville de Paris 
(la refondation se matérialise par un décret, et non une loi, qui s'appuie beaucoup sur les territoires)
• Une pause méridienne augmentée de 45 minutes, de 11h30 à 14h15
• Pas de changement de statut ni de compétence des employés de la ville de Paris (aujourd'hui sous payés, non formés, etc.)
• Pas de locaux ni de moyens matériels supplémentaires
• La possibilité de s'associer avec des associations de quartier

Les problèmes identifiés par les enseignants du 72 rue Championnet :
 
1/Application du décret : prévue pour la rentrée 2013 !
Cette concertation est beaucoup trop courte et mal plannifiée (cela ne laisse que l'été 2012) !
Elle est de plus inaccessible (concertation on-line lancée en juillet... difficile, très difficile d'accès techniquement).
Le sentiment général partagé est celui de la volonté d'un passage en force du décret par les autorités.

2/ Une grande déception : c'est une petite réforme qui ne tient pas compte des vrais problèmes...
Les enseignants comme les parents s'attendaient à de vraies mesures et de grands progrès.
 
3/ Pas de respect du rythme chronobiologique ni de l'âge de l'enfant : entre les petits et les pré-ados, à ce jour, il n'y a pas de différence de traitement.
L'augmentation de la pause méridienne n'est de plus pas souhaitable pour le bien-être de nos enfants.
Il est par exemple connu que plus les temps de pause/récréation sont longs, plus le risque de violence et de dérapage est augmenté.
 
4/ Problème de personnel qualifié
Qui va assurer les activités des temps APC et TAP et combien seront-ils par enfant ?

5/ Problème de locaux
Où ces activités vont-elles avoir lieu ? : la cour, le préau ne permettent pas d'accueillir tous les enfants de l'école ensemble

6/ Problème de moyens :
Pas de financements supplémentaires pour tout le matériel nécessaire, l'entretien de ce matériel, la mise à disposition de locaux, etc...

7/ Problème de programme
Il n'y a pas de mesure à ce jour visant à réformer le programme scolaire en profondeur...

Quelques premières idées de propositions :
1/ Report de l'application du décret pour toutes les écoles avec la mise en place d'écoles pilotes volontaires
2/ Concerter pour une vraie réforme / refondation de l'école, avec tous les acteurs (employés de la ville, parents et enseignants)
3/ Ramener la pause méridienne à 1h30 max
4/ Respecter le calendrier scolaire (la règle des 7 semaines à l'école / 2 semaine de vacances)
5/ Modifier le rythme annuel (allongement l'année scolaire, diminution des vacances scolaires ?)
6/ Garantir la qualification et le statut (+ un emploi du temps et des salaires respectables) du personnel pour les TAP, tout en conservant le taux d'encadrement (1 surveillant-animateur pour 8)
5/ Trouver une solution pour les problèmes de places et préserver l'espace "classe" pour les enseignants qui ont besoin de préparer / ranger / aménager leurs classes durant les temps périscolaires.